Assises du portage salarial : s'engager pour demain

assises-du-portage-salarial

La Fédération des entreprises de portage salarial (FEPS) a organisé les premières Assises du portage salarial, le 21 février 2019, à l’auditorium du Club Laffitte - Paris. Cet événement, entièrement consacré au portage salarial, a réuni des acteurs et experts économiques, politiques, académiques et syndicaux de tout premier plan autour de deux tables-rondes.

Voir la vidéo de l'événement

Table ronde : "Bénéfices et enjeux d’un portage salarial ouvert au plus grand nombre dans la France du 21ème siècle"

table-ronde-1-assises_1.jpg

Les intervenants

  • Olivier Babeau, Economiste, président de l’Institut Sapiens ;
  • Emmanuelle Barbara, Senior Partner, avocat associé spécialiste en droit du travail, de la sécurité et de la protection sociale, August & Debouzy ;
  • Sébastien Bareau, Représentant de la CFD ;
  • Guillaume Cairou, Président-fondateur du groupe Didaxis-Hiworkers

Table ronde : "Transparence, normalisation, cadre législatif et dialogue social : perspectives et obligations pour le portage salarial "

table-ronde-2-assises.jpg

Les intervenants

  • Yves Besset, Représentant du groupe AVS ;
  • Nicolas Birouste, Responsable du Département Services, Management et Consommation de l'AFNOR ;
  • Eric Courpotin, Membre du Bureau confédéral de la CFTC ;
  • Jean-Yves Kerbourc’h, Professeur des universités, UFR Droit et sciences politiques, Université de Nantes ;
  • Matthieu Guillemin, Secrétaire général de la Fédération des Entreprises de Portage Salarial.

L'enquête de la FEPS

Dans le cadre des premières Assises du portage salarial, la Fédération des entreprises de portage salarial et l'Ipsos ont réalisé une enquête sur les Français et le portage salarial. Découvrez les résultats :

enquete-feps-assises-du-portage-salarial.png

Étude de la FEPS : état des lieux du portage salarial en France

Le dispositif du portage salarial permet de répondre simultanément à deux problématiques a priori inconciliables : subvenir au besoin d’autonomie des actifs les plus qualifiés et au besoin d’activité des demandeurs d’emplois les moins qualifiés. La FEPS est pleinement engagée pour faire évoluer le cadre du portage salarial, dont l’ouverture doit permettre à des dizaines de milliers de demandeurs d’emploi, d’entrepreneurs, de jeunes et de séniors de trouver ou retrouver un niveau d’activité optimal dans un cadre de protection juste et adapté, équitablement sur le territoire. Sans qu’aucune évolution législative ne soit apportée au cadre actuel du portage salarial, le marché devrait atteindre 3,5 milliards d’euros à horizon 2030. Il présente un potentiel de 8,1 milliards d’euros au même horizon si des évolutions législatives mineures accompagnées d’expérimentations locales soutenues par la force publique sont menées dans les territoires. Des évolutions législatives majeures, elles, pourraient lui permettre d’atteindre 17 milliards d’euros et de dépasser 1 250 000 emplois en 2030.

etude-etat-des-lieux-du-portage-salarial-en-france_0.png